Choisir son énergie: La climatisation

Le marché de la climatisation explose. Mais les unités utilisées aujourd'hui sont un authentique désastre écologique. Il existe pourtant des méthodes plus propres.

Dès la conception on peut à travers une démarche bioclimatique limiter drastiquement les éventuels besoins. Malheureusement peu d'architectes disposent de notions poussées dans ce domaine, demandez à ce que votre architecte soit épaulé par un thermicien dès la conception de votre projet.

La climatisation classique

Il s'agit d'un système de pompe à chaleur qui tire de l'énergie d'une source froide (le local à rafraichir) pour la transmettre à une source chaude (l'air extérieur).
Le rendement dépend de la différence de température entre les deux sources. Hors on climatise généralement lorsque l'air extérieur est surchauffé, pour une consommation énergétique très importante.

Aller chercher la fraicheur où elle est: géothermie et inertie

L'idée est tout simplement d'utiliser l'inertie thermique de la terre, c'est à dire le fait qu'à partir d'une certaine profondeur, la température du sol est relativement constante au cours de l'année: donc relativement chaude en hiver et fraiche en été.

Le puits provençal

En faisant passer de l'air dans le sol on élimine les pertes de chaleur dues à la ventilation pour le cout d'une tranchée et d'un tube de PVC.

Les pompes à chaleur géothermiques

Avec le même principe qu'une climatisation classique, sauf qu'on ne va pas chercher la fraicheur dans l'air surchauffé mais dans le sol.
On obtient ainsi des diminutions de consommation énergétique spectaculaires.

Les systèmes solaires

Il s'agit d'utiliser la chaleur du soleil pour faire du froid. Malheureusement la rentabilité économique de ce genre de systèmes n'est pas encore assurée.

Les systèmes les plus répandus de rafraichissement utilisant le solaire thermique pour produire du froid peuvent être classés en deux grandes familles :

Par une machine à absorption ou adsorption

Un groupe de production de froid à sorption (absorption ou adsorption) produit de l'eau fraiche, utilisable aussi bien dans une centrale de traitement d'air (refroidissement, déshumidification), que dans un réseau d'eau fraiche alimentant des installations décentralisées (ventilo-convecteurs par exemple). Les groupes de froid existants sur le marché et adaptés au solaire sont les machines à absorption (les plus répandues) et les machines à adsorption (peu nombreuses mais présentant un fort intérêt pour le rafraîchissement solaire)

Systèmes à dessication

L'air est directement traité, refroidi et deshumidifié en fonction des conditions de confort souhaitées. Le réfrigérant est toujours de l'eau, puisqu'il est en contact direct avec l'air à refroidir. Les systèmes les plus répandus utilisent une roue à dessication rotative.

Laurent FABAS Conseil
4, rue d'Amsterdam 11100 Narbonne Tel: 04 34 44 70 13