Le bois-énergie

Les arbres piègent le carbone de l'atmosphère. Bruler du bois revient à rejeter ce carbone dans l'atmosphère (si nous ne le faisons pas des bacteries s'en chargeront en partie). Il s'agit donc d'une operation nulle du point de vue du bilan carbone. Aujourd'hui on utilise des plaquettes de bois comme combustible qui permettent des systèmes automatisés d'alimentation en continu.

Schéma de principe d'une chaufferie au bois, ADEME Aquitaine

Laurent FABAS Conseil
4, rue d'Amsterdam 11100 Narbonne Tel: 04 34 44 70 13